Arnica : Propriétés, bienfaits, utilisations et contre-indications de cette plante médicinale

L’arnica est une plante médicinale avec des fleurs qui pousse principalement en Sibérie et en Europe, mais peut également être trouvée dans certaines parties de l’Amérique du Nord. Il appartient à la famille des Composées, il est donc étroitement lié à la marguerite commune et au tournesol. L’usine d’arnica se développe généralement dans des endroits situés à 1 000 mètres d’altitude et atteignant une hauteur de 50 cm. Il a des tiges rondes et velues, des feuilles vert vif et des fleurs jaune-orange qui ressemblent à des marguerites.

propriétés de arnica

Les fleurs et les racines d’arnica sèches et fraîches ont été utilisées pour diverses applications médicinales depuis les années 1500. Les guides de montagne suisses mâchent même leurs feuilles pour éviter la fatigue pendant l’escalade. Lorsqu’elles sèchent, leurs feuilles sont également fumées pour leurs effets thérapeutiques, c’est pourquoi on l’appelle aussi tabac de montagne.

Le principal ingrédient actif qui confère à l’arnica ses puissantes propriétés médicinales est la lactone sesquiterpénique, un composé chimique connu pour ses effets anti-inflammatoires et analgésiques. Il est également riche en thymol, flavonoïdes, inuline, caroténoïdes et tanins.

Propriétés bienfaits et avantages de l’arnica. À quoi ça sert ?

Différentes parties de la plante d’arnica sont utilisées depuis des siècles dans des préparations médicinales. On dit que cette plante puissante est utile pour les applications suivantes :

Quelle est son efficacité ?

  • Soulage les douleurs musculaires : elle est connue comme un analgésique naturel. En fait, c’est l’un de mes remèdes holistiques recommandés pour soulager les courbatures causées par un traumatisme, une intervention chirurgicale ou une inflammation. C’est une alternative plus sûre aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en vente libre et à d’autres analgésiques.
  • Réduction de l’enflure : l’arnica est surtout connue pour sa capacité à aider à réduire l’enflure, en particulier celles causées par des entorses, des fractures ou des piqûres d’insectes.
  • Aide à la guérison des ecchymoses et des plaies : elle aide à accélérer le processus de guérison des ecchymoses et des plaies en incitant le corps à produire des globules blancs, ce qui nettoie le sang congestionné et disperse les liquides piégés dans la zone touchée.
  • Réduire les problèmes de vision liés au diabète : certaines études suggèrent que l’arnica peut aider à améliorer la microcirculation rétinienne, réduisant le risque de problèmes oculaires causés par le diabète.
  • Protection contre les infections : les composés actifs d’Arnica lui confèrent la capacité de protéger l’organisme contre diverses infections bactériennes.
  • Soulager l’arthrose : le supplément d’arnica peut aider à soulager les problèmes courants associés à l’arthrose, tels que la douleur et la raideur musculaire.

D’autres formes d’arnica peuvent également offrir les utilisations mentionnées ci-dessus. Par exemple, l’huile d’arnica peut être utilisée pour soulager les douleurs musculaires et les spasmes, tandis que le gel d’arnica peut être utile pour guérir les ecchymoses et soulager l’arthrose de la main ou du genou.

homoopathie arnica

Autres utilisations de l’arnica

En plus des utilisations traditionnelles de l’arnica, certaines études suggèrent que cette herbe peut également offrir les avantages et bienfaits suivants :

  • Il aide à réduire les ulcères buccaux causés par la chimiothérapie.
  • Favorise la croissance des cheveux.
  • Soulager l’épidémie d’acné
  • Réduisez les saignements

Bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour confirmer les nombreux avantages de l’arnica, les chercheurs savent que les dérivés du thymol et les lactones sesquiterpéniques de cette plante sont principalement responsables de ses propriétés médicinales, notamment :

En raison de ses effets thérapeutiques, les athlètes et les patients qui ont subi une intervention chirurgicale ou dentaire utilisent couramment l’arnica.

Comment l’utiliser ?

Le supplément et complément d’arnica est disponible en comprimés, gélules et en pilules, qui contiennent de très petites quantités d’extrait d’arnica. Il ne provoque généralement aucun effet secondaire car il est très dilué. Cependant, vous devez toujours consulter votre médecin avant de prendre ce complément oral pour vous assurer de ne pas dépasser la dose recommandée.

Les tisanes à l’arnica sont également disponibles, mais avant d’en prendre une, assurez-vous que votre contenu en arnica se trouve en premier dans la plage de sécurité. Il est également déconseillé de préparer votre propre thé à partir d’arnica fraîche, surtout si vous ne savez pas comment le diluer. Cette herbe, plante vient également en solutions topiques. Certains types d’arnica que vous pouvez utiliser pour des applications externes sont:

  • Les huiles
  • Gels
  • Crèmes

Assurez-vous de ne pas l’appliquer directement sur les plaies ouvertes ou la peau abimé pour éviter les irritations.

Contre-indications de l’arnica

Bien que les doses de cette plante médicinale hautement diluée soient généralement considérées comme sûres à utiliser, elles peuvent toujours provoquer plusieurs effets indésirables, surtout si vous êtes allergique à son composé appelé hélénaline. Certains des effets secondaires que vous pouvez rencontrer sont les suivants:

  • Arythmies cardiaques
  • Vertiges
  • Tremblements
  • Faiblesse
  • Vomit
  • Dommages au foie
  • Trouble rénal
  • Irritation gastro-intestinale

Il n’est pas conseillé d’utiliser les formes topiques de cette plante pendant une période de temps prolongée, car elles peuvent provoquer des problèmes de peau, tels que des éruptions cutanées, des cloques et de l’eczéma.

Il est également important de garder à l’esprit que ce remède à base de plantes ne convient pas aux enfants, aux femmes enceintes et qui allaitent, ainsi qu’à celles qui ont des fractures cutanées, des problèmes de digestion et une pression artérielle élevée. Elle peut également interagir avec d’autres médicaments, en particulier avec des analgésiques, des stéroïdes et des médicaments anticoagulants.

Vous devriez aussi aimer

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés