• Parrainez vos amis et recevez 5€

Quelles sont les 13 postures de base du tai-chi et leurs bienfaits sur le corps et le bien-être ? Aucun avis

D’origine chinoise, le tai-chi s’agit d’un art martial traditionnel. Très réputé en Chine, c’est une discipline mariant la gymnastique et le sport de combat. Tous les mouvements sont exécutés avec lenteur et précision. D’après de nombreuses études, ses bienfaits thérapeutiques sont intéressants pour les pratiquants.

Comprendre les fondements du tai-chi

L’ombre et la lumière sont les grands fondements du grand jeu tai-chi. La couleur noire (yin) représente l’ombre, tandis que le blanc (yang) symbolise la lumière. Yin dessine un mouvement d’assombrissement et yang représente l’éclaircissement.

Le tai-chi trouve son origine dans l’union des souffles yin et yang. Les deux éléments s’opposent et se complètent dans le corps et dans l’univers. C’est un combat contre la part d’ombre qui réside dans chaque personne. Pour assurer l’équilibre, cette part d’obscurité ne devrait pas être détruite. Il faut l’apprivoiser et l’intégrer avec la lumière qui est indissociable des ténèbres.

Quelle est la différence entre le tai chi et le qi gong ?

Malgré les points communs du tai chi et du qi gong, ces deux arts énergétiques ancestraux ont quelques dissemblances. Par rapport au qi gong, le tai chi est difficile à apprendre. Les gestes et les postures de cette discipline sont plus complexes. Dans le tai chi, les enchaînements de mouvements sont assez longs et s’effectuent dans un ordre précis. Dans le qi gong, ils sont courts et ne suivent pas un ordre préétabli.

L’objectif du tai chi est d’apprendre des mouvements d’attaques et de défenses. Cet art martial intègre une dimension spirituelle et morale. Quant au qi gong, il permet de préserver le bien-être physique et mental.

Qui est le plus grand maître de tai-chi ?

Fondateur du tai chi, Zhang Sanfeng est le plus grand maître du tai chi. Pour lui, cette pratique est destinée pour le bien-être du corps et de l’esprit. Considéré comme un immortel, il s’inspire d’un combat entre un serpent et un oiseau pour créer des mouvements calmes et détendus aidant à trouver un équilibre entre la flexibilité et la force. Il a inventé cette discipline pour la cultivation interne, l’auto-défense et la longévité.

Le tai chi rassemble actuellement de nombreux adeptes dans le monde entier. Les pratiquants l’adoptent pour ses bénéfices physiques. S’éloignant des enseignements originaux de Zhang, il est désormais pratiqué en tant qu’exercice physique.

Quel est le but du tai chi ?

dame faisant du tai chi

Le tai chi figure parmi les cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise. Les mouvements continus et circulaires qui y sont pratiqués sont réalisés de manière lente et précise suivant un ordre pré-établi. Ils contribuent au bien-être du pratiquant.

AUSSI  Conua compléments alimentaires sains : bienvenue à Conua !

Face aux menaces des guerres frontalières et intérieures, la société chinoise développe une tradition martiale qui est le tai chi. Elle l’utilise comme une technique de combat secrète pour atteindre les points vitaux mortels.

Mis à part d’être un entraînement physique, le tai chi favorise le développement intérieur. De nombreux pratiquants le considèrent comme une gymnastique énergétique globale permettant de maîtriser la respiration et la méditation.

Présentation des 13 postures principales

13 postures composent le socle commun de tous les styles de tai chi dont 8 portes et 5 déplacements.

Les 8 portes reliées avec 8 trigrammes sont :

  • Peng : « parer » associé au trigramme Ciel ;
  • Lu : « rouler en arrière » associé au trigramme Terre ;
  • Ji : « presser » : associé au trigramme Eau ;
  • An : « repousser ou appuyer » associé au trigramme Feu ;
  • Zhou : « utiliser le coude » associé au trigramme Montagne ;
  • Kao : « utiliser l’épaule » associé au trigramme Lac ;
  • Lieh : « tordre/fendre » associé au trigramme Vent ;
  • Tsai : « cueillir/intercepter/séparer/percer associé au trigramme Tonnerre.

Les 5 pas ou déplacements reliés à 5 mouvements de l’énergétique traditionnelle sont :

  • avancer ou monter relié au feu ;
  • reculer ou descendre relié à l’eau ;
  • vers la gauche ou vers l’extérieur relié au métal ;
  • vers la droite ou vers l’intérieur relié au bois ;
  • conserver le centre relié à la terre.

Les effets bénéfiques du tai-chi sur la santé

Les effets du tai-chi sur la santé sont notables. Au même titre que les activités physiques plus intenses, le tai chi réduit les risques de maladies cardiovasculaires. En plus de favoriser la concentration mentale et l’équilibre physique, cette discipline permet un relâchement des muscles. Elle est très efficace pour prévenir certains troubles psychologiques tout en améliorant le bien-être.

Pour les personnes âgées, la pratique de tai chi leur permet d’améliorer l’équilibre et de réduire les risques de chute. Il aide les patients souffrant du cancer à mieux supporter leur maladie ainsi que les effets secondaires des traitements. D’après quelques études, cette pratique permet de soulager les douleurs liées à l’arthrose. Par ailleurs, elle améliore la capacité aérobique d’une personne.

Comment se déroule une séance typique de tai-chi ?

Le tai chi peut se pratiquer individuellement ou en groupe. Sur une base hebdomadaire, le cours dure environ une heure. Pratiqué en posture debout, il commence par des exercices d’échauffement et d’assouplissement (20 mn). Puis, des mouvements de qi gong peuvent être introduits pour rééquilibrer la posture corporelle. La séance se poursuit avec l’apprentissage des mouvements du tai chi. Ils sont réalisés de façon lente et dans l’ordre.

Le rôle du maître dans l’apprentissage du tai-chi

Lors de l’apprentissage, le maître enseigne les bonnes techniques et les mouvements du tai chi. C’est son rôle d’apprendre à ses élèves les techniques adéquates pour les réaliser lentement et dans l’ordre. Il les aide à élaborer une forme.

AUSSI  Les bonnes raisons d’apprendre la méditation courte du matin : Guide complet et astuces

L’enseignant apprend aux pratiquants la respiration, la bonne posture du corps et du talon et la méditation. Il les aide à maîtriser la forme du Serpent, du Tigre et de l’Oiseau. Pour garantir une progression harmonieuse, il devrait insister sur l’importance d’appréhender tous les mouvements et les formes.

Les erreurs courantes à éviter dans la pratique du tai-chi

Dans la pratique du tai chi, il ne faut pas :

  • avoir la tête baissée, le cou fléchi, les épaules soulevées, les coudes saillants, le dos voûté, les fesses relevées ;
  • s’accroupir ;
  • forcer des mouvements comme l’extension de l’abdomen ;
  • serrer le coccyx ;
  • gêner les genoux ;
  • mettre le pied arrière ou avant dans de mauvaises positions ;
  • utiliser la force physique ;
  • être trop rigide.

L’importance de la régularité dans la pratique du tai-chi

Les bénéfices du tai chi ne sont visibles qu’après de longues périodes de pratique. Il faut en pratiquer au moins une fois par semaine pour profiter de ses bienfaits. La pratique régulière de cette discipline permet d’avoir une excellente santé physique et mentale.

Conseils pour débuter et progresser en tai-chi

Pour bien débuter le tai chi, trouvez un bon professeur. Il peut enseigner tous les mouvements et vous corriger en cas d’erreur. Armez-vous de patience pour travailler les fondamentaux, dont les postures, les formes de main, les déplacements… Ayez une attitude d’ouverture, car vous serez amené à renoncer à certaines de vos habitudes. Pour réussir votre apprentissage, vous devez être confiant dans la réalisation de vos exercices.

S'il vous plaît noter

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés

  •  

    Attention !

    Les informations contenues dans ce site ne prétendent traiter aucune maladie et ne peuvent en aucun cas remplacer la visite chez votre médecin ou se substituer à une prescription médicale.

  • Complements-alimentaires.co