• Parrainez vos amis et recevez 5€

Compléments alimentaires naturels et hôpital : Tous savoir sur eux lors de votre hospitalisation ! Aucun avis

Compléments alimentaires naturels et hôpital : guide complet

Selon la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), Les compléments alimentaires sont des denrées, dont le but est de compléter le régime normal, et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seul, ou combiné, commercialisés sous forme de doses. Selon l’état de santé d’une personne malade ou âgée, il peut être difficile d’obtenir tous les nutriments nécessaires par l’alimentation. Le cas est réel chez les gens qui ont des problèmes à se nourrir correctement. Dans ce cadre, le complément alimentaire leur est bénéfique.

Découvrez à travers cet article, l’importance de l’alimentation dans le processus de guérison et les risques d’une malnutrition. Ces produits sont des voies de recours exploitables pour pallier les éventuels problèmes, d’autant plus que leur production et leur consommation sont réglementées.

Les compléments alimentaires pour les patients hospitalisés

Bien que l’hôpital soit l’endroit le plus approprié pour se soigner, les restrictions imposées par les médecins sont sévères pour le bon déroulement des traitements. Il arrive aussi que le patient soit trop faible pour bien manger, sans parler de la perte d’appétit, raison pour laquelle un complément naturel est essentiel.

A. Importance de l’alimentation pour les patients hospitalisés

La nourriture est vitale, surtout pour les patients hospitalisés. Même les médicaments les plus complexes sont fabriqués à partir des produits dont les origines sont naturelles, c’est-à-dire végétales ou animales. Par ailleurs, le corps absorbe facilement ces éléments. Un régime équilibré comble les carences en calcium, en fer, en lipides, en protéines ou autres, et évite certaines maladies, grâce à leurs bienfaits préventifs et curatifs. Avec tous les nutriments essentiels, l’appareil immunitaire de l’organisme est renforcé. Les seniors et les patients hospitalisés ont besoin de bien se nourrir pour avoir la force de combattre leur maladie.

B. Les risques de malnutrition chez les patients hospitalisés

La malnutrition chez ces patients a des conséquences graves, telles que la diminution de la capacité à récupérer, la détérioration de la fonction musculaire, l’aggravation des infections et la prolongation de la durée du séjour à l’hôpital.

Le changement d’environnement, c’est-à-dire être enfermé entre quatre murs et ne pas pouvoir sortir, est suffisamment frustrant. La perte d’appétit et le problème de nutrition augmentent, ce qui ne résout pas la situation du patient. Certaines pathologies, ainsi que leur faiblesse, peuvent aggraver leur état.

Le risque de malnutrition est imminent à cause de ces faits, mais il est encore plus dangereux si les médecins imposent des restrictions. Dans ce cadre, la prise de complémentaires alimentaires est la solution appropriée pour apporter les nutriments essentiels à l’organisme et à la guérison.

AUSSI  Hypnose alchimique et hypnose somatique : comment peuvent-elles vous aider ?

C. Comment les compléments alimentaires peuvent-ils aider à prévenir la malnutrition ?

Leur consommation, associée au sport à l’hôpital, prévient la malnutrition chez les patients. Chacun d’eux apporte des éléments, tels que des vitamines, des acides-aminés, ou encore des minéraux. Ainsi, les malades peuvent compenser les déficits nutritionnels. La prise est facilitée par un mode d’administration varié, certains peuvent être avalés, tandis que d’autres nécessitent l’utilisation d’une sonde et d’une piqûre par voie intraveineuse.

D. Les types recommandés pour les patients hospitalisés

Les produits administrés aux patients doivent convenir à leurs besoins.

  • Les protéines favorisent la cicatrisation des plaies, la récupération musculaire et les organes immunitaires.
  • Les vitamines et les minéraux aident à prévenir les carences.
  • Les fibres régulent le transit intestinal des patients hospitalisés qui sont sujets à la constipation.
  • Les produits liquides sont souvent utilisés chez les malades qui ont des difficultés à avaler des aliments solides.

Les compléments alimentaires pour les personnes âgées

La vieillesse n’est pas sans conséquences sur la constitution physique. La perte de goût, les problèmes dentaires et la faiblesse musculaire peuvent conduire à la malnutrition et à l’affaiblissement des défenses ou des systèmes immunitaires. Le complément alimentaire leur est fortement recommandé.

A. L’importance de l’alimentation pour les personnes âgées

Une alimentation équilibrée et adaptée à leurs besoins spécifiques permet aux personnes âgées de rester en bonne santé, de prévenir les carences et d’améliorer leur qualité de vie. Elles doivent manger correctement, même lorsqu’elles prennent des suppléments. Cela passe par la consommation quotidienne de fruits et légumes, ainsi que de viandes blanches et rouges, sans oublier les produits laitiers et les féculents. Varier les menus permet également d’entretenir l’appétit.

B. Les risques de malnutrition chez les personnes âgées

Les risques de malnutrition chez les personnes âgées sont élevés, particulièrement pour celles qui vivent seules. La surveillance de leur métabolisme et leur alimentation est impérative, notamment pour souffrant de maladies psychologiques ou de lésions cervicales. Il n’est pas rare qu’ils oublient de manger. D’autant plus, les troubles de la déglutition, les problèmes de l’appareil digestif, les interactions médicamenteuses et la mobilité réduite favorisent la diminution de l’appétit.

C. Comment les compléments alimentaires peuvent aider à prévenir la malnutrition chez les personnes âgées

Ces produits sont une supplémentation qui peut aider les seniors à améliorer l’apport en nutriments essentiels et à aider à rester en bonne santé. Ces manques provoquent des carences, généralement en calcium, magnésium, omégas 3, sélénium, vitamine (surtout vitamine D et vitamine C) et zinc.

D. Les types recommandés pour les personnes âgées

Tous ces produits ne conviennent pas forcément aux personnes âgées. Le médecin ou le pharmacien peut proposer des suppléments minéraux et vitaminiques, des protéines, des acides gras, des acides aminés, de l’oméga-3 et des antioxydants en fonction de leur état de santé. Le plus important est de bien respecter les dosages recommandés et de vérifier qu’ils n’entrent pas en interaction avec les traitements en cours.

E. Les précautions à prendre avant de donner ces produits aux patients hospitalisés

Le choix d’un complément alimentaire et sa prescription pour une personne âgée doivent suivre un certain processus.

  1. Il est essentiel de consulter un médecin ou un diététicien pour évaluer le besoin et les apports nécessaires.
  2. Les suppléments ne doivent pas interférer avec le traitement en cours.
  3. La vérification de la compatibilité avec l’état de santé du patient est primordiale. Certaines personnes âgées peuvent avoir des conditions médicales spécifiques qui nécessitent un ajustement des doses.
  4. Le mode d’administration ainsi que la fréquence et la durée d’utilisation doivent être adaptés aux malades. Ils sont disponibles sous forme de comprimés, de gélules, de capsules, de liquides, de poudres ou de formulations spéciales pour faciliter leur utilisation.
  5. Un suivi régulier de l’état de santé du patient est incontournable.
AUSSI  Découvrez les Bienfaits de l'Arginine et du Zinc pour Votre Corps

Les compléments alimentaires : réglementation et sécurité

Du fait que ces produits sont commercialisés, leur production et leur vente sont soumises à des réglementations pour assurer la sécurité des consommateurs.

A. Les réglementations en vigueur

Ils sont régis par le décret 2006-352 promulgué le 20 mars 2006, ainsi que par la directive 2002/46/CE sur le dosage. Trois autres arrêtés viennent également appuyer ces textes de loi, comme ceux du 9 mai 2006, du 24 juin 2014 et du 26 septembre 2016. Afin de garantir la sécurité des consommateurs, la législation relative à ces produits est définie dans le règlement (CE) 178/2002.

Pour faire simple, la loi a mis en place un cadre strict sur les nutriments (vitamines et minéraux), les substances physiologiques, les plantes et les préparations, les additifs, les arômes, ainsi que les autres ingrédients qui peuvent composer un complément alimentaire.

Selon la DGCCRF, ces produits sont catégorisés dans les denrées alimentaires. Leur étiquetage doit être conforme à la réglementation générale applicable aux nourritures.

B. Les précautions à prendre

Bien qu’ils soient considérés comme des aliments par la loi, ils sont souvent utilisés pour maintenir une bonne santé ou aider à la guérison. Ainsi, en parler à son médecin est important avant d’en prendre, ou à la limite, il faut lire attentivement les étiquettes. Les dosages et le mode de consommation indiqués sur la boîte ou selon la prescription médicale sont à respecter.

C. Les risques liés à leur consommation

Ils sont généralement sans danger, car ils sont fabriqués à partir de produits naturels. Un sous-dosage ou un surdosage les rend inefficaces. De nombreux effets secondaires peuvent se produire comme une hypoglycémie, des troubles du rythme cardiaque, ou encore des problèmes gastro-intestinaux. Il existe également un risque d’interactions médicamenteuses.

D. Comment choisir les produits de qualité ?

Pour ne pas se tromper, il est important de consulter son médecin avant de choisir un complément alimentaire. Ce professionnel est la personne la mieux renseignée pour indiquer quelle marque et quel produit consommés. À défaut, l’étiquette ou la notice doit être lue attentivement. Généralement, les boîtes avec de formules simples sont les meilleures. Les composants doivent également être pris en compte pour éviter les allergies.

Conclusion

Les compléments alimentaires sont désormais bien ancrés dans les habitudes des consommateurs. Mais plus encore, ils sont devenus essentiels aux patients hospitalisés et aux personnes âgées, afin de leur éviter les risques de malnutrition. Il est important de choisir des produits de bonne qualité qui répondent à un besoin précis. Aussi, il faut être attentif aux interactions avec les traitements en cours, d’où la nécessité de l’avis médecin.

S'il vous plaît noter

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés

  •  

    Attention !

    Les informations contenues dans ce site ne prétendent traiter aucune maladie et ne peuvent en aucun cas remplacer la visite chez votre médecin ou se substituer à une prescription médicale.

  • Complements-alimentaires.co